art

La p'tite table enchantée
La p'tite table enchantée

Réalisatrice : Julie Lapalme [ 2015 - Work in progress ]

Site Web / Installation

La p’tite table enchantée est un projet inspiré par Tischlein, Deck Dich für Alle! Eine Betrachtung, une brochure écrite en 1908 sous l’optique socialiste ouvriériste par Joseph Angerbauer. L'histoire est vaguement basée sur le conte des frères Grimm « La Petite Table, l'Âne et le Bâton » et est racontée à travers la vision utopique d’un immigrant new-yorkais pour l’Amérique au début du 20e siècle.

Tongue Rug - Tapis à langues
Tongue Rug : Tapis àlangues

Réalisatrice : Julie Lapalme [ 2002 - 2012 ]

Site Web / Installation
Soutien financier :
Conseil des arts et des lettres du Québec, Fonds Bell, EMMEDIA

Le projet Tongue Rug : Tapis à langues s'inspire du tapis à langues traditionnel propre au Québec et à la Suède. Semblable à une courtepointe, elle est formée de langues feutrées qui se chevauchent. Le projet propose un sladdakavring virtuel qui agit à la fois comme archive et « machine à écrire ». La forme finale est imprévisible car elle est une structure fluide, mutable, assujettie au hasard, le temps et la participation du public.

Le Tapis à langues (blogue) et le tracé de parcours documentent mes voyages en vélo à chaque point de repère — lac, rivière, ruisseau, étendue d'eau — avec des toponymes généalogiques et géographiques.

J'imagine une archive qui documente mon état « d'être perdue ». Peuvent les technologies les plus pointues comme le GPS assurer mon cheminement ? Déjà mes tracés indiquent les boucles et le cul-de-sac. Les tracés qui font le parcours de ma carte deviennent des esquisses, de la broderie, des fils défaits par le temps.

Pour en savoir davantage : MATHIEU, Marie-Christiane (2003). « Œuvre en processus pour public en développement, Stéphanie Lagueux et Julie Lapalme », Espace Sculpture, Montréal, Printemps 2003, pp. 49-50.

Orphan Train - Trained Tales
Orphan Train - Trained Tales

Artiste : Julie Lapalme [ 2004 ]

Exposition solo : Installation mixe-médias, janvier 2004
Maison de la Culture: Rosemont/Petite-Patrie, Montréal, QC

Cette exposition a rassemblé 6 arrêts constitués d'assemblages des sculptures fait de matériaux récupérés qui servaient de points de départ pour les animations numériques dans le site Web Orphan Train - Trained Tales.

Orphan Train - Trained Tales

Réalisatrice : Julie Lapalme [ 1998 - 2001 ]
Coproduction : The Banff Centre For the Arts, Banff, Alberta

Site Web / Installation
Soutien Financier : Conseil des arts du Canada - Nouveaux Médias, Conseil des arts de la Nouvelle-Écosse, Studio XX

Le site Web Orphan Train - Trained Tales est structuré sur un circuit ferroviaire avec six arrêts lors du voyage composé d’une série d’assemblages — les sculptures en trois dimensions qui servent comme inspiration pour les animations numériques et les narrations. Le Orphan Train voyage sur le Figure 8 Traintrack : les boucles qui s’entrecroisent de celui-ci font référence à l’histoire double de l’orphelin et la personne adoptée. Le train fait six arrêts lors de son voyage : The Orphan Train Station, The Bed Box Theatre, The Bingo Staircase, The Home for Little Wanderers, The Dresser & the Closet, et The Bad Blood & Ghost Limbs Graveyard.

Le projet puise dans l’histoire de l’adoption fermée, le mouvement actuel de la réforme des lois autour de l’adoption en Amérique du Nord, et l’histoire des Orphan Trains et les liens qui peuvent se tracer avec l’adoption aujourd’hui au Canada.

Embedded
Embedded

Réalisatrice : Julie Lapalme [ 1997:1999 ]

Animation numérique / Vidéo, Beta SP, Couleur/Stéreo, en anglais, 12:00 minutes
Réalisé au :
Centre For Art Tapes, Halifax, Nouvelle Écosse
Distribué au Canada par : VTape
Visionnez sur GLIMZ »

Deux histoires se trouvent blotties dans le « Bed Box Theatre ». The Story of the Bed Box Theatre raconte l'émergence de la voix d'une jeune fille lorsqu'elle trouve un théâtre en dessous de son lit — dans le squelette en spiral du sommier. The Cuckoo in the Staircase : Gabriel Said, raconte la créativité de Maria quant à un choix difficile, dans un scénario parallèle d'un événement saint — avec un dénouement surprenant.

Un extrait de l'essai de Virginia Woolf « Professions for Women » est réinterprété, pendant qu'un escalier tournoyant, des oiseaux coucou, des livres, un jeu de Bingo et des chaussures de Polka s'infiltrent dans les rêves du « Bed Box Theatre ». L'ordinateur devient un outil pour naviguer à travers une architecture en miniature dans un paysage façonné par la mémoire et l'imaginaire.

bird, box and spindle
bird, box, spindle

Artiste : Julie Lapalme [ 1995 ]

Exposition solo : Peintures, dessins et assemblages, octobre 1995
Anna Leonowens Gallery, Nova Scotia College of Art & Design, Halifax, NÉ

Des dessins, peintures et assemblages — inspirés par l'architecture domestique de la Nouvelle Écosse — font appel à des familles interliées, le foyer, la mémoire et l'identité.

  • Family Tree Blueprint
  • Pigeon/Leaving The Nest I: Cowardice
  • Cuckoo/Leaving the Nest II: Courage
  • How Did Madame Cowbird Come To Lapse From The Path Of Virtue?
  • L’Escalier unique
  • Family Tree / Winding Staircase
  • House of My Own
  • L’Escalier qui monte et qui descend
relic
relic

Artiste : Julie Lapalme [ 1995 - 1996 ]

A13 +
Exposition de fonderie (groupe) avec Dennis Gill, février 1996
Musée Cumberland County, Amherst, NÉ

Esse Quam Videri (To be rather than to seem to be), 1996
Sculpture en fonte d'aluminium (chaise en bois modifiée)

Noli Me Tangere

From Clay to Silver
Exposition de fonderie (groupe) avec Catherine Ross, août 1995
Galerie Anna Leonowens II, Nova Scotia College of Art & Design, Halifax, NÉ

Noli Me Tangere (Touch me not), 1995
Sculpture en fonte d'aluminium avec fil d'acier

Declawed / Bones, 1995
Sculpture en fonte d'aluminium (pattes de chaise en bois modifiées)
Collection permanente, Banque d’art de la Nouvelle Écosse

Projets collaboratifs en arts médiatiques
Fugues
Fugues

Participante : Projet collaboratif [ 2006 - 2007 ]

La mission du Laboratoire NT2 (Nouvelles technologies nouvelles textualités) est de promouvoir l'étude, la création et l'archivage de nouvelles formes de textes et d'œuvres hypoermédiatiques. Fugues, à la fois adaptation hypermédiatique de Piano (René Lapierre, Les Herbes rouges, 2001) et réflexion critique sur le texte, a été une réalisation du Collectif NT2.

  • Conception du site Web à partir d’un scénario de Bertrand Gervais.

  • J'ai également oeuvré en tant qu'institutrice et j'ai fait du mentorat avec les étudiants qui participaient au projet.
Monument du Vide
Monument du Vide

Participante : Projet collaboratif [ 2001 - 2003 ]

Le Monument du Vide est une oeuvre d'art Web en réseau par Marie Christiane Mathieu avec la collaboration d'artistes invitées. Des artistes situées dans différents lieux physiques ont collaboré en temps réel, en réseau, sur différents facettes de la créature Web :

  • PEAU : Nouvelles Images 01 en México: Voilà Québec En México! - FCMM : décembre 2003
    FCMM : Festival International Nouveau Cinéma Nouveaux Médias : octobre 2003
  • MÉMOIRE : New Media/No Memory : Centre for Art Tapes : juin 2003
  • VOIX : 3e Impérial : Centre d'essai en arts visuels : octobre 2002
  • CIRCULATION : Studio XX : Festival Les HTMlles : février 2002
  • COEUR : ALICA Manoeuvre 8 : 3 - 4, novembre, 2001
L'Enfermement du regard : Le regard de l'enfermement
Folie Culture

Participante : Projet collaboratif [ 2001 ]

Du 11 au 15 novembre, 2001 Folie Culture a invité quatre artistes de disciplines variées, Charles Guilbert, Guylaine Coderre, Martin Dufrasne et Julie Lapalme, à créer un projet autour du thème L'Enfermement du regard : Le regard de l'enfermement.

Un site Web a été créé qui rassemble une série d'interventions et de petites créations qui ont ponctuées la semaine : textes, chansons, photos, animation et vidéos.

Pour en savoir davantage : BÉLANGER, Rodrigue, Gilbert Boss et al. (2004) « Le regard de l'enfermement » de Folie/Culture, Le Vertige de l'évidence : 2e année de photographie à Québec, p.87.